previous arrow
next arrow
PlayPause
Slider

2019  Laurent Brunet   /

La peinture a tempera de Georges Romathier

Rappelons que la peinture dite a tempera, selon l’expression italienne, est une émulsion de peinture à l’eau avec un liant. Si, historiquement, elle précède l’invention de la peinture à l’huile, elle a continué d’être utilisée par les artistes des siècles passés de façon certes plus marginale, pour être redécouverte et renouvelée au vingtième siècle. Il existe la tempera grasse (à la colle de peau) ou maigre (à l’œuf), Romathier ayant exclusivement utilisé la seconde selon des secrets d’atelier.
Ses œuvres a tempera, à l’exception de quelques tableaux des débuts, sont d’abord de petit format sur papier. Elles ont un caractère proche de notes sur le motif et apparaissent à la fois comme des œuvres achevées, réalisées sur papier. Puis, l’abandon de la peinture à l’huile conduit le peintre à réaliser des tempera sur papier (ou plus rarement directement sur bois) qu’il va maroufler sur bois. Cette technique offre une fragilité moindre que celle de l’aquarelle, et en conserve la fraîcheur, grâce à la vivacité du geste rendue possible.

Fermer le menu
×
×

Panier